top of page
Rechercher
  • audebertvanessa

La sophrologie : ce que vous avez envie de savoir

Dernière mise à jour : 21 févr. 2023




Les origines de la méthode


A la fin des années soixante, notant la rupture de la conscience chez ses patients, le neuropsychiatre Alfonso Caycedo choisit d'étudier les pratiques orientales sur la conscience et de trouver une approche alternative à la camisole chimique ou aux électrochocs, trop violents et réductifs à son goût et sans espoir d'évolution positive.

Dans cette optique, il crée la sophrologie, c’est à dire l'étude de l'équilibre de la conscience. Précurseur, Caycedo décèle les nouvelles maladies de civilisation dues au stress, au déséquilibre du corps et de l'esprit et étend le champ de la sophrologie neuropsychiatrique au bien-être physique, émotionnel et mental de chacun.

De plus en plus utilisée en France et en Europe, elle reste peu connue au Québec.

Pourtant, c’est une méthode qui s’inspire de différentes approches bien connues des québécois : les pratiques traditionnelles orientales (yoga, bouddhisme, zen japonais) et des thérapeutiques occidentales (hypnose, relaxation de type Schultz et Jacobson)

Je reviendrais plus en détails sur les liens entre la sophrologie et ces différentes méthodes dans un prochain post.



Les objectifs de la sophrologie


La sophrologie est une pratique laïque, créée dans le cadre d’une démarche scientifique. Cela signifie que le développement de la conscience humaine n’est pas guidé par un but spirituel ou religieux.


Le Professeur Alfonso Caycedo a développé une méthode pratique destinée à mobiliser les potentiels individuels d’une personne. Nous avons en nous des ressources et des capacités que la sophrologie permet d’activer par le biais d’un entraînement régulier. Et oui, La sophrologie n’est pas magique ! Le sophrologue vous apprend des techniques personnalisées destinées à vous rendre autonome. Un entraînement individuel régulier est ensuite nécessaire pour transformer vos habitudes, installer des routines positives, modifier votre point de vue, ajuster vos comportements, vous préparer à vous adapter, activer votre plasticité cérébrale, jouer avec votre système nerveux pour récupérer.


L’objectif de la sophrologie est de développer la conscience de l’individu et ainsi lui permettre d’accroître son adaptabilité au changement. La société actuelle prône l’hyper-performante, le 100 à l’heure, la surinformation. L’humain est donc soumis à des changements permanents dans son environnement et doit prendre une multitude de décisions dans l’urgence.

L’adaptabilité correspond à la capacité d’un individu de s’adapter à une nouvelle situation. Être adaptable, c’est être préparé à s’adapter plutôt que de s’adapter dans l’urgence.

Les capacités d’adaptations ne sont pas illimitées. L’entraînement sophrologique permet d’augmenter ses capacités d’adaptation mais aussi de devenir conscient de ses limites d’adaptation et de les respecter pour ne pas se brûler.

Charles Darwin a d’ailleurs affirmé : « Ce n’est pas le plus fort de l’espèce qui survit, nit le plus intelligent. C’est celui qui sait le mieux s’adapter au changement »


La sophrologie associe de manière cohérente des techniques de relaxation corporelle, de respiration et d’imagerie mentale. Elle vise à rééquilibrer régulièrement les dynamiques corporelles, mentales et émotionnelles et participe ainsi au maintien de la bonne santé.




Les champs d’application


Au Québec, le sophrologue travaille, dans les limites de son champs professionnel (intervenant en relation d’aide), en partenariat avec les acteurs du monde médical, paramédical et psycho-social.


Ses champs d’application sont vastes :


× Gestion du quotidien : mieux dormir, relâcher son corps, gérer son stress pour faire face aux imprévus, adapter le rythme grâce aux micro-pauses, comprendre ses émotions, donner plus de place aux sensations positives, mieux se concentrer


× Préparation à un évènement (examen, compétition, prise de parole en public) : Gagner en confiance, prendre conscience de ses ressources, envisager positivement un moment anxiogène, construire des routines efficaces


× Accompagnement de la maladie ou rééducation : gérer la douleur, favoriser sa récupération physique, accepter le changement, préserver de l’image de soi. La sophrologie n’a pas pour but quelque guérison mais de permettre à toute personne de mieux vivre une situation de vie. Au cours de la maladie, où le corps est perçu comme hostile, différent, autre, elle invite à garder le lien, à faire de ce corps « étranger » une aide, un soutien, un ami.


× Adaptation au monde du travail : prévenir les risques psycho-sociaux, adapter sa posture, séparer vie professionnelle et vie personnelle, retrouver du sens. Si elle favorise une gestuelle plus adaptée avec le minimum de fatigue (prévention des troubles musculo squelettique, travail sur un écran, métiers physiques), elle apprend aussi à récupérer, à déphaser (surcharge d’information, retour le soir), à respirer, permettant de gérer l’énergie d’une journée de travail (prévention burn-out).



Et plus précisément ...


◊ Sophrologie, activation du potentiel et aide à la performance

Chacun redoute le stress qui paralyse, limite la prise de décision efficace et clairvoyante, empêche l’utilisation de son plein potentiel. Les compagnies aériennes ont d’ailleurs compris l'intérêt d'intégrer les séances de sophrologie dans leur stage de gestion de la peur de l'avion.

Les sportifs de haut niveau se sont rapidement approprié les bénéfices de la pratique de la sophrologie et l’utilise dans le cadre de leur préparation mentale.

Le mythique golfeur espagnol Ballesteros était un élève du professeur Caycedo. Les tennismen comme Yannick Noah (vainqueur de Roland Garros) et Wilfried Tsonga pratiquent la sophrologie. Elle est également utilisée par certains entraîneurs de soccer comme Luis Fernandez, les skieurs, par les pratiquants de sports équestres, …

Les étudiants ont recours à cette méthode pour optimiser leurs réussites scolaires.

Les dirigeants en ont vu leurs intérêts pour faciliter leurs prestations professionnelles devant public, leurs confiances en eux, leurs créativités, idem pour les artistes.

La sophrologie, efficace également pour les musiciens, acteurs, chanteurs, aide les apprentis de The Voice à gérer leur trac lors des directs.

Dans un domaine plus secret le GIGN, les commandos avec le programme TOP (Techniques d'Optimisation du Potentiel), cette sophrologie adaptée aux militaires permet à chacun d'optimiser ses ressources avant, pendant et après les missions.

Il s’agit d’être le plus serein et en même temps le plus réactif en fonction de la situation. La sophrologie, en combinant des exercices spécifiques de respiration et de visualisation, offre la possibilité d’acquérir une gestion efficace du stress et d’améliorer ses performances.



Sophrologie, gestion de la douleur et augmentation de la récupération physique et mentale

Les dentistes et les sages-femmes ont diffusé les techniques de sophrologie pour la gestion de la douleur.

Même si les molécules anesthésiantes se sont diversifiées, la gestion de la douleur par la sophrologie reste un recours précieux, en complément, pour les patients en douleurs chroniques.

La mobilisation du système nerveux autonome, notamment parasympathique, grâce d’exercices spécifiques de respirations, est un atout précieux de gestion de la douleur. Ces techniques sont invisibles, accessibles en tout temps, où que l'on se trouve.

Depuis quelques années, les observations des sportifs de haut niveau accidentés montrent qu’ils récupèrent infiniment mieux et beaucoup plus rapidement quand ils pratiquent la sophrologie. En effet, les techniques d’imagerie mentale et de relaxation profonde favorisent la plasticité cérébrale et la récupération physique.

La sophrologie utilisant l'activation de la pensée par la pleine conscience de l'attention, c'est-à-dire canaliser sa pensée à l'instant présent sur une partie du corps, une image ou un mot, s'est révélée intéressante dans les troubles de l'attention, les hyperactifs.

Enfin, en France, les centres du sommeil, notamment le centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu à Paris, travaillent en collaboration avec les sophrologues dans le cadre de la prise en charge des troubles du sommeil.



Sophrologie, pédagogie et philosophie de vie

« La sophrologie c’est aussi quelque chose de plus léger : un temps pour soi, une parenthèse. Et plus globalement une pédagogie, une philosophie : comprendre comment fonctionne les choses sans jugement avec la curiosité de l’observation, apprendre à changer d’angle et à constater l’impermanence des choses (lien avec le bouddhisme et le yoga). J’aime aussi à penser que s’accorder du temps participe à un acte altruiste. Pas dans le sens je prends soin de moi comme acte individuel (injonction bien être) mais je prends du temps pour me rééquilibrer pour continuer à être en lien avec le monde et les autres de manière là aussi équilibrée ». Luc Audoin




Avant tout, la sophrologie nous encourage à inviter régulièrement des pauses dans l’agitation, à retrouver de la légèreté dans le quotidien, à porter attention notre corps vivant/vibrant au contact de son environnement.

Si vous êtes curieux, donner vous la chance de mieux connaître cette méthode grâce à une séance d’initiation. Contactez moi, il me fera plaisir de vous accompagner.





9 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page